Règles du Mahjong

Le mahjong est un jeu de réflexion mais c’est également un jeu de stratégie. Le mahjong se joue généralement à 4 mais quelques variantes se tiennent entre 3 ou 5 joueurs. La manière de jouer est pratiquement la même dans toutes les versions de mahjong. Outre le nombre de joueurs, les différences majeures des variantes se retrouvent surtout dans les pièces de jeu et la comptabilisation des points. Vous allez retrouver dans cet article la définition des tuiles, des combinaisons et l’ensemble des règles du mahjong qui font que ce jeu est exceptionnel.

Le jeu

Le jeu de mahjong est constitué d’une plate-forme de jeu (table ou plateau), de dés (2 à 6) et des éléments les plus importants du jeu : les tuiles au nombre de 144.

Les tuiles

Les 144 tuiles sont divisées en différentes catégories :

  • 8 Honneurs suprêmes : les Saisons numérotées de 1 à 4 et les Fleurs de 1 à 4 ;
  • 12 Honneurs supérieurs : les Dragons rouge, vert et blanc ;
  • 16 Honneurs simples : Vents d’Est, du Sud, d’Ouest et du Nord, suivant l’ordre des numéros des Fleurs et Saisons correspondantes ;
  • 36 Cercles : chacune des séries est numérotée de 1 à 9 ;
  • 36 Bambous : chacune des séries est numérotée de 1 à 9 ;
  • 36 Caractères : chacune des séries est numérotée de 1 à 9.

Outre les Honneurs suprêmes, chaque catégorie de tuiles est en 4 exemplaires.

Le but du jeu

L’objectif du mahjong est de parvenir à former des jeux complets (également appelés mains) à partir des tuiles à votre disposition. Les combinaisons doivent former soit : un « pung », un « chow », un « kong » ou faire « mah-jong ».

Comment jouer ?

A l’instar de tous les jeux d’appariement, il faut former des combinaisons de tuiles identiques et faire le maximum de points avec les combinaisons obtenues. Chacun des joueurs reçoit un nombre donné de tuiles. Le participant dont c’est le tour de jouer devra piocher une tuile supplémentaire dans le pot, si la tuile lui est utile, il pourra la garder et se défaire d’une autre. Il est également possible de récupérer une tuile dont un autre joueur s’est débarrassé avant qu’il ne la mette dans le pot. Pour faire « mah-jong », il faut être en possession de quatre combinaisons et d’une paire.

Les combinaisons

Les combinaisons principales au mahjong peuvent être identifiées à des combinaisons de cartes. On trouve des suites, des brelans et des carrés :

  • la suite est appelée « chow ». Elle comprend 3 tuiles de valeurs successives d’une même série (des cercles, des caractères ou des bambous). Les suites de Vents et de Dragons ne sont admises que lors des grands jeux. On les appelle alors des « séquences » ;
  • le brelan est appelé « pung ». Il comprend 3 tuiles identiques ;
  • le carré est appelé « kong ». Il comprend 4 tuiles identiques. Le « kong » ou carré dispose de différentes variantes plus ou moins complexes dans leur formation comme le carré caché (annoncé ou non).

Il existe aussi des combinaisons plus complexes qui rapportent plus de points.

Comment compter les points ?

Etant donné le nombre de règles de mahjong qui existent, le mode de comptabilisation des points pour une partie est toujours fonction de la variante jouée et des règles appliquées à la partie. De ce fait, il est très important qu’avant de commencer la partie, tous les joueurs trouvent un terrain d’entente sur les règles à appliquer. Toutefois, les règles les plus souvent adoptées dans des parties libres sont celles de la méthode Hong-Kong. C’est de loin la règle la plus simple à mettre en œuvre et elle est généralement connue par la plupart des joueurs. Ou alors on peut toujours utiliser les règles chinoises officielles mises en œuvre dans les compétitions officielles de mahjong si tous les joueurs sont des joueurs confirmés.

Vous êtes plutôt jeux de cartes ?

Vous aimez le Mahjong, mais vous pratiquez aussi de temps en temps des parties de cartes, comme le rami, la belote ou le tarot. Nous vous proposons de parcourir le site Beloteenligne.com et notamment la page règles de la belote très complète au niveau des variantes.